js fr

James “Jim” Schad était devenu Associé des Sœurs Franciscaines des Pauvres en 2005. Après 8 ans en tant que Associé actif, (au jeune âge de 85 ans, en 2013 !) Jim avait fait son pacte permanent. Jim était marié ; il était père de cinq enfants et grand père de 15 enfants, qu’il aimait visiter régulièrement. La famille était un aspect important de la vie de Jim ; la famille était tout pour lui.
Pendent beaucoup d’années Jim a rendu service fidèlement à la messe quotidienne au couvent de St. Clare.
Bien que la famille de Jim était très importante pour lui, il réussissait à trouver du temps pour faire du bénévolat auprès de nombreuses organisations, notamment il était ministre eucharistique auprès de Mercy Franciscan Terrace; et il lisait pour les résidents aveugles chez the Terrace.
Quand la Terrace a fermé Jim a commencé à lire pour les Sœurs dans la Communauté Magnificat. Il aimait jouer au golf avec son fils et il assistait à tous les événements sportifs de ses petits-enfants qui gardaient le contact avec lui régulièrement.  
À l'occasion, Jim servait la messe à la Chapelle de St Robert Bellarmine et était un supporteur fidèle et un fan de l’équipe de basket « Xavier Musketeers ». Pendant quarante ans, Jim a arbitré les matches de foot et de basket-ball à Roger Bacon, et, je suis sûre en le connaissant bien, qu’il était capable d'inspirer de bonnes valeurs morales aux joueurs.
La mission était très importante pour Jim, et il avait même soutenu un séminariste au Ghana. Jim était un gentleman simple et attentionné qui aimait être un Associé.
Dans sa lettre pour demander le pacte permanent il avait écrit : « Durant ces années en tant qu’Associé, j'ai été enrichi par l'exemple, l'amour et le soutien des Sœurs Franciscaines des Pauvres.
En étant témoin de la vie des Sœurs, j'ai acquis une vision plus profonde de la Bienheureuse Françoise Schervier. Elle est un grand exemple pour nous aujourd'hui. Sa vie a été pour moi source d'inspiration pour vivre ma vie, chaque jour».
Bien fait bon et fidèle serviteur !

par l’Associée Joan Mills

Publié : 09/03/2017