stile carismaticoLe poète Blake a dit de : “voir le monde dans un grain de sable et le ciel dans une fleur sauvage…” Voila ce que signifie de voir le miracle en eux. Nous sommes entourés par des miracles pendant toute la journée et tous les jours. Cependant, nous remarquons rarement ces miracles. En fait, plus le miracle est grand, moins il y a de possibilités que nous le discernions.  
Et parmi les miracles les plus grands, il y a le miracle absolument impressionnant de la création : une chute d’eau, un coucher de soleil, le sourire d’un vieil ami. Voilà des miracles ! Et la même chose se passe avec les miracles de la guérison – à partir du genou écorché d’un enfant jusqu’au coeur brisé d’une prostituée… ou au miracle d’une famille réunie. Le miracle absolument superbe d’un être humain imparfait qui cherche à rejoindre un autre être humain : “Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais prisonnier et vous êtes venus me voir…” Et nous sommes entourés de miracles même au milieu de la guerre, de la famine et de la misère.


    En célébrant les miracles de tous les jours, nous pouvons choisir de créer. Nous ne faisons pas ces choses parce que nous sommes des anges ou parce que nous n’avons jamais été blessés et certainement pas parce que nous sommes naïfs. Nous faisons ces choses parce que nous croyons dans le rêve de Dieu. Dans les Évangiles, Jésus a souvent attaché le pardon à la guérison et la guérison au pardon. Bien qu’il n’y ait pas de formule magique pour guérir, une chose est certaine : nous ne pouvons pas guérir sans pardonner – pardonner nous-mêmesstilecarismatico1 (car généralement nous avons blessé nous-mêmes beaucoup plus de ce que quelqu’un d’autre aurait pu faire) et les autres. Et, bien sûr, nous devons demander pardon et, en ce faisant, nous commençons à guérir.


  En effet, guérir n’est pas le point final, mais plutôt un processus continu. Donc, par ce fait même c’est du pardon. Et cela nécessite un effort quotidien et de la prière quotidienne. Et nous avons aussi besoin de la grâce inconditionnelle de Dieu chaque jour. Et alors c’est la vie elle-même qui devient une joie et un miracle “… sur terre comme aux cieux !”


    L’héritage qui nous a laissé Françoise peut être trouvé dans ces simples mots : “Qu’est-ce que nous devrions donner? Nous devrions particulièrement donner de la gentillesse, même quand cela est difficile, parce que c’est cela la vraie grandeur…” et “c’est seulement dans le pardon que l’on commence à connaître la vraie bonté et la vraie grandeur d’un coeur.” On trouve aussi son héritage dans notre Charisme : “guérir les blessures de Jésus…” tous les jours, pendant que nous les voyons les uns dans les autres. Et donc nous devenons des instruments de guérison en créant des miracles quotidiens.

Dumaguete : La Vie est une Mission

fi“Ce n’est pas toujours facile ; nous ne voyons pas toujours les fruits de ce que nous faisons. Cependant, nous sommes certains que Dieu est avec nous et qu’il réalise son travail selon ses plans remplis d’un amour infini.

Page 1 sur 2

1 banner celebrando fr

3 banner preghiera fr

4 banner canonizzazione fr

2 banner p biblico fr

Newsletter

fundation bottom fr