Parcours de vie

condivisionemoments de partage

La famille est pour chaque être humain l’endroit primaire et fondamental de l’amour. C’est à l’intérieur de ce “giron” que naît la vie et c’est là qu’elle est gardée et accompagnée dans sa croissance, jusqu’à sa pleine maturité.

C’est grâce à sa relation avec ses parents, ses frères et ses soeurs qu’une personne sent et connaît l’amour : la famille est le giron de la Vie dans toute sa plénitude !

En tant que Franciscaines des Pauvres, nous sentons de partager ce désir “d’Amour et de Vie” et c’est vraiment pour cela que nous sommes des compagnes de chemin des familles.

Il s’agit d’une histoire qui s’est bâtie avec le temps et qui est née grâce à la présence concrète sur le territoire. En effet, c’est au moins depuis vingt ans qu’autour de nos communautés se sont réunis des groupes de couples avec qui nous partageons des chemins de formation.

La vocation au mariage

“Quand nous avons décidé de nous marier, nous avons pensé qu’un cours de préparation au mariage de quelques jours ce n’était pas ce dont nous avions besoin, car nous voulions entreprendre un chemin qui nous aurait aidés à mieux comprendre notre vocation. La rencontre avec les Soeurs Franciscaines des Pauvres a pour ainsi dire été ‘Providentielle’. Il s’est agi de la première étape d’un parcours qui continue encore aujourd’hui, un parcours alimenté par les rencontres que nous avons avec d’autres familles”.

Dix ans se sont déjà écoulés et Biagio et Valeria – aujourd’hui parents de deux filles – rappellent avec simplicité et gratitude les premiers temps et les années qu’ils ont partagées : “Nos Soeurs ont donné un visage aux mots ‘accueil’ et ‘amabilité’ et elles sont devenues pour nous un point de référence et une occasion d’écoute, de prière, de réflexion, de croissance spirituelle et de comparaison avec d’autres couples”.

Les groupes de familles sont présents dans les régions de Padoue, de Pistoia, de Rome et de Messine. On se rencontre une fois par mois et pendant les rencontres les enfants sont surveillés par des gardiennes.

L’imagination ne manque pas, et les qualités de chaque personne sont mises au service de tout le monde pour préparer des prières, des thématiques ou des moments de loisir. En outre, ne manquent pas non plus les occasions “plus spéciales,” comme des retraites ou des week-ends à vivre ensemble dans une ville différente.

momenti di condivisionemoments de partage Au-delà des différences naturelles de chaque groupe, on a un ‘style commun’ : la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, le partage, les moments de partage entre tous les groupes et l’attention à la formation intégrale de la personne. Federico et Rossella décrivent ainsi leur expérience : “Les moments d’écoute du thème sont toujours importants, ils nous offrent des idées pour dialoguer sur nos sentiments, pour mieux nous connaître, pour nous mettre avec sincérité l’un devant l’autre.

À travers la comparaison avec d’autres couples, nous comprenons que nos questions coïncident avec celles des autres familles, nous retrouvons la sérénité et nous réalisons que nous sommes en train d’aller dans la même direction”. 

Un rendez-vous spécial pour toutes les familles est représenté par la rencontre nationale de deux jours qui a lieu au printemps à Vermicino (Rome). La rencontre nationale fait partie du parcours de différentes régions et offre une occasion privilégiée de “repartir” avec nouvel élan comme couple, comme famille et comme réseau solidaire des familles.

Incontro nazionale delle coppie a Vermicino: foto di gruppoRencontre nationale des couples à Vermicino : photo de groupe     

Le soin lorsque l’on génère de la compassion et de l’espoir

La vie de couple se compose de différentes phases que nous avons toujours tâché de respecter et d’accompagner avec délicatesse. Voilà pourquoi nous avons pensé aux parcours consacrés aux fiancés en préparation au mariage chrétien. Luca et Teresa nous parlent du parcours que leur a été offert : “Les partages de couple ont créé une intimité précieuse ; les laboratoires ont coloré chaque rencontre en nous laissant étonnés… chaque fois, nous sommes revenus à la maison enrichis. Il s’agit d’une petite brique qui, si Seigneur le veut, construira la maison de notre vie”. Dans ces derniers ans, notre attention s’est aussi tournée aux gens séparés. Le charisme de guérison de Mère Françoise nous a poussées à donner la vie, en dialogue avec les réalités ecclésiales locales, à un parcours de support spirituel.

Rita nous raconte ceci : “Je n’acceptais pas le fait de finir devant le juge pour mettre fin à mon mariage. Je sentais qu’avant d’arriver à la séparation j’avais besoin de demander de l’aide à une personne capable de me parler de miséricorde et disposée à m’indiquer la voie du pardon…

Je me suis retrouvée à côté des Soeurs Franciscaines des Pauvres… Avec le temps, j’ai compris que se confier à Dieu dans la prière est un ‘médicament’ indispensable pour le soin de l’âme. J’ai éprouvé que le partage avec d’autres frères - dans un endroit où l’on se sent enfin accueilli et où personne ne te juge - c’est une ‘école’ qui apprend à Pardonner et à reconstruire ses propres jours sans se rendre”.

La vie des fiancés, des couples, des familles et des gens séparés est une ‘école’ qui nous enrichit dans la réciprocité notre vie et dans notre vocation. condivisionemoments de partage

Et ainsi, en tant que femmes consacrées, nous constatons avec Alessio et Benedetta que “tout ne s’épuise pas dans l’espace et dans le temps d’une rencontre et que nous reprenons le chemin vers la maison avec le ‘sac plein de suggestions, de thématiques et de questions, mais aussi de certitudes sur lesquelles réfléchir dans notre quotidien”.

C’est justement à travers ce simple partage – fait de prière, d’écoute, de dialogue et de patience – que nous entendons “générer de la compassion et de l’espoir dans la communauté de la Vie”.

1 banner celebrando fr

banner foto MF fr

3 banner preghiera fr

4 banner canonizzazione fr

2 banner p biblico fr

Newsletter

fundation bottom fr