Une spiritualité adulte

Ces réalités menaçantes mettent à l’épreuve notre compréhension de la foi et nous invitent à une spiritualité adulte. Générer de la compassion pour la communauté de vie nous pousse à résoudre de façon urgente cette crise. Et pourtant nous, les êtres humains, nous hésitons... Il est douloureux d'affronter cette réalité. Nous avons peur. Même nous, les religieux, nous nous sentons découragés. Est-ce que nous pouvons changer les choses ? Est-ce qu'il y a encore de l’espoir ? L'année dernière, l'Union Internationale des Supérieures Générales a lancé un appel au renouvellement de la vie religieuse dans un esprit de mysticisme et de prophétie.

Notre Père François et notre Mère Claire nous donnent de merveilleux exemples de la façon de relier ces deux traits de la vie religieuse. C'est précisément relativement à ce besoin le plus précieux qu'ils peuvent nous aider avec : l’espoir. Notre planète est déjà bouleversée. Nous avons besoin de compassion et de courage.

Santa ChiaraSanta ChiaraNous avons besoin d'un esprit contemplatif qui peut nourrir nos pensées, mais nous avons aussi besoin d’une sagesse pratique qui - avec la connaissance scientifique - peut nous guider à travers les nuages de ce que l’on considère des incertitudes. Je crois que notre tradition franciscaine a les outils nécessaires pour trouver une réponse catholique à ces crises. Notre Père François est le saint patron des pauvres, mais il est aussi le saint patron de l’éducation écologique. Cette réalité et notre tradition contemplative doivent nous guider pendant que nous avançons plus profondément dans un monde au climat bouleversé.

J'ai été poussé à poursuivre la vie religieuse franciscaine par mon expérience de la nature, la prière contemplative et la solidarité avec les pauvres. Quand j'ai présenté ma demande aux Frères, il y a vingt ans, je me suis renseigné sur les ministères concernant l'environnement, mais substantiellement cela avait eu comme résultat des regards perplexes.

 
 

Noi e l'ecologiaNoi e l'ecologiaJ'ai été surpris – je dirais même scandalisé -- de découvrir que si peu de ressources étaient consacrées à cette cause. Mon Directeur vocationnel ainsi que d’autres personnes étaient en faveur d’une éducation environnementale franciscaine, mais ils ne pouvaient pas me garantir que j’aurais pu m’occuper de ce genre de ministère. C’est ainsi qu’est commencé mon engagement vicennal à comprendre pourquoi les Franciscains ne s’étaient pas profondément investis dans les ministères relatifs au soin de la Terre.

Il y a une croyance populaire très répandue selon laquelle le modèle franciscain permettrait le soin de la création. Cette croyance remonte au 1979, année où le Pape Jean-Paul II a déclaré que saint François était “l’oecologiae cultorum patronum caelestem.” Cette expression pourrait être traduite comme “le protecteur céleste de ceux qui encouragent (animent, nourrissent) l’écologie”.


En latin il n'existe pas le mot “écologiste,” donc le Pape a utilisé le terme “écologie.”

Frère Keith Warner, OFM

Question pour la réflexion:

Est-ce que la justice du climat est reliée à la justice sociale pour votre communauté (locale, religieuse et globale) ? Pourquoi ?

3 banner preghiera fr

6 banner donazioni fr

banner foto MF fr

1 banner celebrando fr

2 banner p biblico fr

Newsletter

fundation bottom fr