Décider, encore décider

 

L’œuvre de charité de Mère Françoise ne connaissait aucune limite : elle envoya cinq Sœurs et une Postulante en Amérique pour s’occuper des pauvres immigrés allemands à Cincinnati (Ohio). 

La Congrégation était encore jeune et Mère Françoise se préoccupait fortement de la vie spirituelle des Sœurs, ainsi que leur bien-être physique.  Nourries par un amour profond pour Dieu et le prochain, les Sœurs partirent vers l’inconnu, confiant en Dieu qui les avait appelées et qui les soutiendrait sur le chemin.

decLes maladies récurrentes et la mort de son frère Karl ne découragèrent pas Mère Françoise qui resta fidèle à la prière et à la contemplation. 

De nombreuses lettres témoignent de son affection et de sa compréhension pour les Sœurs qui étaient loin de chez elles, soutenues maintenant par un groupe de Sœurs recluses qui les avaient rejointes. 

Elle appelait ces Sœurs les « Moïse de la communauté », se tenant les bras tendus et soutenant l’œuvre des Sœurs actives par leur prière.  « Ayez donc du courage et de la confiance », tel était le message récurrent qui traversait l’océan Atlantique et qui apportait réconfort et encouragement.

Pour une réflexion silencieuse à consigner dans un carnet :

Quels pourraient être vos sentiments, vos espoirs et vos rêves si vous deviez quitter pour toujours votre pays ou si vous deviez vous en éloigner en sachant que pendant longtemps vous ne pourriez pas y faire retour.

Vous êtes-vous déjà considérée comme un « Moïse de la communauté » quand la maladie et/ou l’âge vous obligent à vous retirer pour un temps, ou de façon permanente, du ministère actif auprès des pauvres ?

 

6 banner donazioni fr

1 banner celebrando fr

banner foto MF fr

3 banner preghiera fr

2 banner p biblico fr

Newsletter

fundation bottom fr